RÉSUMÉ

Pour échapper à la vengeance d’Acaste, roi de Thessalie, Jason et Médée ont trouvé refuge à Corinthe chez le roi Créon. Médée soupçonne Jason de trahison. Bientôt plus aucun doute n’est permis : Jason est amoureux de la  fille de Créon, Créuse, qu’il veut épouser. Médée s’abandonne à la fureur de la jalousie en invoquant le secours de l’Enfer.

La terrible magicienne enduit de poison une robe destinée à Créuse. Elle plonge Créon dans la folie et elle se résout à tuer les enfants qu’elle a eus avec Jason pour parachever sa vengeance. Créon se suicide, Créuse meurt empoisonnée dans les bras de Jason qui apprend de Médée qu’elle a tué leurs propres enfants. Abandonnant Jason à son désespoir, la magicienne s’envole dans les airs en contemplant Corinthe en proie aux flammes.

Suite / source www.opera-online.com

Bâche d' 1x2 m

 

Médée

Marc-Antoine CHARPENTIER - 1693

De gauche à droite

MÉDÉE

Sandy Pfindel

FILS

Erik

CRÉUSE

Floriane

JASON

Tim Ballanza

FILLE

Lily

MORCEAUX CHOISIS ISSUS DU LIVRE DE MICHEL LAXENAIRE (ET JACQUELINE VERDEAU-PAILLÈS)

« LES CHANTS DIABOLIQUES : LE FANTASTIQUE ET L'INQUIÉTANTE ÉTRANGETÉ À L'OPÉRA », 2010 .

" En d’autres termes, la sorcière se substitue à la femme bafouée.

La métamorphose commence comme un lamento racinien. Trahie, elle redevient le personnage fantastique et immoral qu’elle cachait sous les dehors d’une féminité douce et amoureuse. Femme par les sentiments, Médée est magicienne par la vengeance. Ses fils ne sont plus les siens, ce sont des images de Jason, cet homme tant aimé, aujourd’hui haï et détesté. "